vendredi 14 avril 2017

aCROSS'17 - Exposition au Centre Culturel Tchèque - du 20 avril au 10 juin 2017

"Affinités silencieuses, dialogues des regards croisés"


Loin d'être artificiels ou simplement politiques, les échanges et liens entre France et République Tchèque n'ont cessé de se développer depuis le début du 20è siècle. Ils se sont tissés et consolidés au fur et à mesure des affinités esthétiques entre les artistes des deux pays. Inventivité, fécondité et complémentarité étonnantes - entre les arts plastiques et la musique particulièrement - ont constitué un réseau, multipliant les rencontres et offrant de fertiles rebondissements successifs.

Les démarches artistiques de Ladislav Novak, Vaclav Bostik, Olga Karlikova résonnant parallèlement dans la conscience créatrice d'artistes comme Marcelle Cahn, Eve Gramatzki, Denise Lioté ou Krochka, les regards n'ont pas tardé à se croiser.
 

"Filiation ou affinités électives ?" Jean-Yves Bosseur pose la question essentielle des "préoccupations qui vont dans le sens d'une quête de la lumière, de l'imperceptible, du dépouillement jusqu'aux limites du visible (...) avec les incidences et exigences spirituelles que suppose une telle investigation".

Il ajoute à sa propre présentation de cette exposition, cette remarque : "Il existe bien une famille d'artistes qui, par-delà les frontières, creusent inlassablement leur sillon, sans faux-semblants et dans la plus grande discrétion"...

Denise Lioté est discrète, comme toujours, mais bien présente cette année encore, grâce au regard et à la volonté de Lenka Stransky, organisatrice de l'évènement.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

MANIVEL'SWING & artistes divers (harpe, contrebasse, violon, beatbox, vidéo, langue des signes...)

Sylvain Lioté-Stasse a grandi dans le quartier latin à Paris, du côté de la rue Mouffetard et de la Contrescarpe... Au départ, redonnant vie à ces chansons des rues, interprétées entre autres par Juliette Gréco, Mouloudji, Montand, il décide d'apporter sa touche personnelle à ces mots et ces mélodies “qui donnent un sens à la vie".

Naît alors en février 2009 un concept original, basé entre autres sur l'adaptation du répertoire à des musiques plus actuelles, riches et variées, amenant d'autres oreilles et d'autres yeux à se tendre vers cet instrument si chaleureux qu'est l'orgue de barbarie !